logo envsn

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques

icon facebook 2  icon tweeter 2

bandeau gc32

Liste des catégories

Le haut niveau de la physique en stage à l'ENVSN

 

Voici déjà une semaine qu’une cinquantaine d’étudiants de l’université de Saclay sont à l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques. Ils y seront encore cette semaine et repartiront ce week-end. Ces stagiaires viennent du monde entier pour participer à cette session de formation. Les horizons géographiques sont divers : France, Italie, Angleterre, Allemagne, Israel, Amerique du Nord, Canada, Corée et Cuba.  

C’est la 10ème année que l’Université de Physique de Saclay réalise sa « Beg Rohu Summer School ». Très plébiscitée, cette université d’été est pilotée par Giulio Biroli, et les cours sont dispensés en anglais par des professeurs venus des universités les plus prestigieuses : Leticia Cugliandolo de l’Université Pierre et Marie Curie, Daniel Fisher de Stanford, Yan Fyodorov du King's College de Londres et David Nelson d’Harvard.

Les journées sont bien remplies pour nos étudiants, toutes les matinées sont réservées aux enseignements dont les thèmes changent chaque année. Au programme de 2017 : « De la physique statistique hors équilibre à la théorie de l'évolution et la génétique ». Il s'agit de faire le point sur les avancées récentes dans les approches quantitatives et théoriques en biologie basées sur la physique statistique.

Tous les après-midi, en fonction des conditions météo, nos apprentis physiciens profitent des compétences de 8 entraîneurs et professeurs de l’ENVSN pour découvrir les sports nautiques : planche à voile, habitable, paddle, surf…  La Baie de Quiberon leur montre ses meilleurs atouts pour que tous puissent réaliser de beaux progrès et étudier dans un environnement serein. Une fois la tête vidée par ces activités nautiques, une nouvelle session de cours est organisée.

A l’ENVSN, nous sommes ravis de les accueillir chaque année.

170801Saclay30 BD

DSC 0042ok

Photos MLefloch et EFlageul - ENVSN

 

 

Wind Morbihan séduit le bassin lorientais !

 

Alors que le site windmorbihan.com fête ses 3 ans cet été, le nombre de capteurs ne fait qu’accroitre ! En effet, le succès était immédiat à l’été 2014, lorsque Wind Morbihan a vu le jour. Aujourd’hui, le site de relevés de vent en temps réel séduit un nouveau bassin : Lorient.

Wind Morbihan n’aura jamais aussi bien porté son nom, car d’un bout à l’autre du département sont installés capteurs et webcams pour aider plaisanciers, régatiers, professionnels du nautisme à prévoir leurs navigations, en Baie de Lorient, de Quiberon ainsi que dans le Golfe du Morbihan.

Le bassin lorientais a trouvé le lieu idéal pour y installer son 2ème capteur, le feu Kerroch, au sud-ouest de Ploemeur, dégagé des vents dominants. Cette opération a été rendue possible grâce à la Sellor et à Lorient Agglomération, deux nouveaux partenaires qui ont rejoint l’aventure initiée par l’ENVSN, la Compagnie des Ports du Morbihan ainsi que le Conseil Départemental du Morbihan. Les partenaires historiques restent engagés pour développer ce site dont la notoriété n’est plus à faire : l’Ecole Centrale Nantes apporte un soutien technique indispensable, les Phares et Balises accueillent les capteurs. 3 annonceurs, Bic Sport, Intersport et Nautix  profitent de cette communication ciblée et permettent d’alléger les frais techniques liés à l’entretien des capteurs.

En 3 ans, le nombre de capteurs est passé de 3 à 8, le nombre de webcams de 0 à 10, le secteur géographique s’est élargi. Pour Claire De Nomazy, responsable de la météo à l’ENVSN, à la genèse du projet Wind Morbihan : « c’est incroyable l’expansion de ce site. En 2014, nous n’aurions jamais pensé que le développement se ferait aussi rapidement. Aujourd’hui, en période estivale, nous enregistrons plus de 50 000 visites sur le site web ». 

Maxime Delburry, le directeur général de l’annonceur Nautix basé à Lorient se dit « personnellement content pour ceux qui pratiquent la voile d’avoir accès à des informations de vent aussi propres couplées aux webcams. Le plaisancier a aujourd’hui la capacité à prévoir ses sorties, en fonction de la réalité et non plus des prévisions ».

KERROCH DSC04061 Copie

KERROCH DSC03971 Copie

KERROCH Copie

Sur cette photo, de gauche à droite, Maxime Delburry, directeur général de Nautix, Patrick Houssais de la Direction Interregionale de la Mer, représentant les Phares et Balises, Brieuc Morin, directeur de la Sellor, Claire De Nomazy et Hervé Carrère pour l'ENVSN, Dominique Hérisset, représentant la Compagnie des Ports du Morbihan, Ronan Loas, maire de Ploemeur.

 

Le Rugby Club de Vannes prépare sa rentrée à l'ENVSN

 

Depuis vendredi et jusqu’à jeudi, l’Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques accueille un tout autre public que celui qu’elle a l’habitude de recevoir. Et non il ne s’agit pas de voileux, mais de sportifs malgré tout. Cette semaine, une cinquantaine de rugbymens du Rugby Club de Vannes ont investi les lieux. Ce n’est pas la première fois qu’ils viennent en stage à l’ENVSN, c’était déjà le cas il y a deux et trois ans.

Avant de reprendre la saison, dès le week-end prochain, les joueurs et le staff se sont donnés rendez-vous en Baie de Quiberon pour appréhender la rentrée dans les meilleures conditions. En immersion totale dans l’environnement sportif, le programme de ces 6 jours de stage est intense : préparation physique, analyse vidéo, cours en salle, récupération… rares sont les moments où ces sportifs quittent l’ENVSN. Sauf quand il s’agit de rejoindre le terrain municipal de Quiberon pour s’adonner à quelques exercices pratiques et mises en situation pour être prêt dès le premier match test contre Jersey Reds, dont le coup de sifflet sera donné le samedi 05 août à Arzon.

Nous leur souhaitons à tous une belle saison 2017/2018 et une bonne rentrée, dès le 05 août.

RC Vannes Copie

Entraînement à Quiberon - Photo ENVSN

 

Découvrez des sensations foil grâce à l'Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques

 

L'Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques vous propose deux stages pour découvrir les sensations du vol : en moth à foil et en windfoil.

 

160416foil017161128 montage foil

 

Stages moth à foil :

- Du 21 au 25 août 2017

- Du 23 au 27 octobre 2017

 

Stages windfoil :

- Du 28 août au 1er septembre 2017

- Du 18 au 22 septembre 2017

- Du 25 au 29 septembre 2017

- Du 23 au 27 octobre 2017

 

Ces stages vous intéressent, alors téléchargez la fiche d'inscription.

 

Le Team Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains prend la tête du Tour de France à la Voile !

Communiqué de presse

 

A retenir :

- L’équipage termine 4ème du raid côtier du Grau du Roi – Port Camargue

- Il se classe 2ème de la journée de stades nautiques

- Il est désormais leader au classement général avec 14 points d’avance sur son dauphin, SFS.

 

Costaud au Grau du Roi !

Classé 2ème ce matin au général à huit points de Trésors de Tahiti - alors leader - l’équipage Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains skippé par Damien Seguin et Damien Iehl a pris ce jour la tête du classement général du Tour de France à la Voile. Le Team s’est hissé au sommet de la hiérarchie du Tour à l’issue d’une journée de stadiums, disputée dans des conditions de vent musclées (20 – 25 nœuds) au Grau du Roi – Port Camargue et remportée par Lorina Limonade – Golfe du Morbihan. Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains termine 2ème.

1er, 2ème et 3ème des trois manches qualificatives, le Team Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains composé de Damien Seguin, Damien Iehl et Benjamin Amiot accède haut la main à la Finale du jour. Son adversaire direct, Trésors de Tahiti n’a pas cette chance. Passé totalement à côté de ses stades nautiques, l’équipage ultra-marin a probablement connu sa pire journée sur le Tour en terminant 26ème.

Gennaker bleu à Marseille !

Après SFS et Trésors de Tahiti, c’est donc au tour de Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains de récupérer ce soir le gennaker bleu de leader. Une belle surprise pour cet équipage qui a occupé une bonne partie du Tour la 2ème marche du podium ! « C’est génial. Cette première place au classement, nous n’y pensions même pas ce matin. Le but, aujourd’hui était de bien naviguer car nous savions que les conditions allaient être difficiles et ça l’a été. Nous avons su tirer notre épingle du jeu. Nous avons un équipage qui fonctionne bien et qui est rapide dans toutes les conditions. Nous sommes donc très contents de prendre la tête du classement. » explique un Damien Seguin aux anges à l’arrivée au paddock.

Ce leadership vient donc récompenser la régularité de l’équipage et confirme sa montée en puissance. 4ème au classement général à la fin de l’Atlantique, Damien Seguin, Damien Iehl et Benjamin Amiot se sont montrés très solides depuis leur arrivée en Méditerranée. Conquérants, ils ont remporté avec sang-froid le raid côtier de Roses et n’ont jamais manqué une finale de stades nautiques depuis le début de l’évènement. « On navigue bien et même de mieux en mieux. Toute l’année, nous avons cherché notre mécanique de fonctionnement et là je pense que nous l’avons trouvée notamment dans la communication à bord entre nous trois. On fait peu d’erreurs et nous ne nous prenons pas la tête. » explique le co-skipper, Damien Iehl, lui aussi ravi de cette belle journée.

L’acte 7 du Tour de France à la Voile terminé, place maintenant à l’acte 8 à Marseille. Demain, le Team Fondation FDJ – Des Pieds va bénéficier d’une journée de repos. L’occasion de profiter de son nouveau statut de leader avant d’en découdre de nouveau, mercredi. Quatre courses sont encore au programme avant la fin du Tour de France à la Voile. Au classement général, Fondation FDJ – Des Pieds et Des Mains possède ce soir 14 points d’avance sur son dauphin, SFS et 16 sur Trésors de Tahiti. Une maigre avance qui limite le droit à l’erreur mais qui lui permet de poursuivre la compétition avec une certaine sérénité comme l’explique Damien Seguin. « On va savourer ce jour de repos demain. Il reste quatre courses avant la fin. Nous attendons impatiemment les deux prochains actes. Etre devant au classement est un atout car nous avons quelques points d’avance sur le 2ème. C’est bien. Nous allons continuer à naviguer comme nous le faisons depuis le début en essayant d’être réguliers devant. On sait que sur les qualifications en stades nautiques nous sommes souvent très forts. Sur les raids, il faudra limiter la casse. Si on arrive à faire ça sans se mettre la pression, on pourra peut-être arriver au bout en tête. »

Damien Seguin, skipper du Team Fondation FDJ - Des Pieds et Des Mains :

 

« C’est génial. Cette première place au classement, nous n’y pensions même pas ce matin. Le but, aujourd’hui était de bien naviguer car nous savions que les conditions allaient être difficiles et ça l’a été. Nous avons su tirer notre épingle du jeu. Nous avons un équipage qui fonctionne bien et qui est rapide dans toutes les conditions. Nous sommes donc très contents de prendre la tête du classement. On constate que les choses vont super vite sur ce Tour. Ça gagne et ça perd à toute vitesse. Le but du jeu maintenant va être de commettre moins d’erreurs que nos adversaires. Pour l’instant, nous sommes devant car nous arrivons à en commettre moins qu’eux. On va savourer ce jour de repos demain. Il reste quatre courses avant la fin. Nous attendons impatiemment les deux prochains actes. Etre devant au classement est un atout car nous avons quelques points d’avance sur le 2ème. C’est bien. Nous allons continuer à naviguer comme nous le faisons depuis le début en essayant d’être réguliers devant. On sait que sur les qualifications en stades nautiques nous sommes souvent très forts. Sur les raids, il faudra limiter la casse. Si on arrive à faire ça sans se mettre la pression, on pourra peut-être arriver au bout en tête. »

Damien Iehl, co-skipper Fondation FDJ Des Pieds et Des Mains :


« C’est top. Nous avons continué à naviguer à notre niveau contrairement aux autres qui ont un peu craqué psychologiquement aujourd’hui notamment Trésors de Tahiti. Il y a une super ambiance dans l’équipage. On navigue bien et même de mieux en mieux. Toute l’année, nous avons cherché notre mécanique de fonctionnement et là je pense que nous l’avons trouvée notamment dans la communication à bord entre nous trois. Nous prenons toujours des supers bons départs. On fait peu d’erreurs, le tout sans se prendre la tête. Cela confirme que nous sommes dans le coup. Si nous ne changeons pas notre manière de naviguer sur les deux prochains actes, nous serons dans le coup en revanche, si on se met de la pression, on risque de perdre des points. Il faut continuer à bien naviguer et être devant. Les meilleurs sont devant, ceux qui marchent bien. »

 

fdj damien seguin

Photo Robin Christol - Tous droits réservés

 

Nos coordonnées

Ecole Nationale de Voile et des Sports Nautiques
Beg Rohu
56510 Saint-Pierre Quiberon
Tel: 02-97-30-30-30  |  Fax: 09-72-52-56-98

logo ministere Fond Social Européen